Lucie Cassaignau, nouvelle monitrice du Haras

  • Lucie

Lucie, monitrice d’éducation et éduc spé

 

Lors des journées « portes ouvertes » au Haras d’Olympe, Lucie Cassaignau a accueilli les visiteurs en leur expliquant les activités qu’elle souhaite y développer. Lucie possède son diplôme D’État d’éducatrice spécialisée depuis 2015, elle vient d’obtenir son BPJeps « Activités équestres » mention équitation. Elle a trouvé dans cette structure dédiée à l’élevage des chevaux un accueil chaleureux pour son projet de monitrice, dédié aussi à l’équithérapie.

 

Peux-tu nous parler de ton projet ?

Je souhaite développer un accompagnement  personnalisé de chacun avec et autour du cheval, pour des publics ordinaires ou extraordinaires, de façon aussi à déstigmatiser les troubles  du handicap en les intégrant, grâce à une activité ludique et pédagogique. Dans ma formation d’éducatrice spécialisée, j’imaginais comment aider les personnes grâce au cheval pour qu’ils se sentent mieux dans leur corps et dans leur tête avec un cheval comme animal miroir. J’ai orienté mes stages en ce sens auprès d’éducateurs spécialisés, psychologues équithérapeutes diplômés de la Fentac (thérapie avec le cheval). Malgré tout, si une personne cherche la performance à cheval, c’est envisageable.

 

Quel sera ton mode de fonctionnement ?

Je reprends mon travail d’éducatrice, j’ai besoin de retourner dans ce monde social et du médico-social et je réserve des créneaux sur mes horaires aménagés. J’ai accès à la cavalerie de Pierre de La Serve, et certains propriétaires mettent à disposition leur cheval en pension. Il ne s’agit pas seulement de monter à cheval (dressage, saut d’obstacles, cross), il y aura du travail à pied, en liberté ou extérieur et du loisir, balade découverte de la nature, des soins aux chevaux. J’aimerais travailler en partenariat avec des institutions, et des entreprises sous forme de cohésion  d’équipe …

 

Pourquoi choisir l’équithérapie ?

Le cheval peut être un réel remède pour le corps et pour l’âme, et l’éducation reste, pour la pratiquer depuis l’âge de 4 ans, une école de vie avec des valeurs mais aussi des concessions à faire. Avec un cheval on ne peut pas faire autrement que d’être en relation avec lui.

Renseignements au 06 85 80 48 26  et  www.haras-olympe.fr   

 

Article de la dépêche du midi du 18 octobre, Ysabel de la Serve.

Lien vers l’article original: http://www.ladepeche.fr/article/2017/10/19/2668346-lucie-monitrice-d-equitation-et-educ-spe.html#xtor=EPR-1